Contribuer à la diffusion des connaissances, 	Promouvoir la formation systématique des connaissances et des technologies en renforçant la fonction de préservation

Le chercheur américain T. F. Carter a noté un jour : « Le moulage des types mobiles fut la clé de l’invention de la technologie d’impression par type mobile. Les Coréens furent les pionniers de cette technologie, ce qui démontre l’importance de l’impression coréenne. » Bien que la production de types métalliques pour des dizaines de milliers de caractères chinois en Corée ait entraîné des différences significatives dans le processus de production entre la fabrication des types et la composition par rapport aux 26 lettres de l’alphabet utilisées en Occident, il est indéniable que l’imprimerie et l’édition ont largement contribué à la diffusion des connaissances en Orient comme en Occident.

Bon nombre des grandes percées et des changements au cours de l’Histoire sont fondés sur des innovations dans les technologies de l’information. Ces innovations ont transformé le langage d’un simple moyen de partager des informations en un moyen de les transmettre aux générations futures. En parallèle, le texte écrit a favorisé la formation systématique des connaissances et de la technologie en permettant des informations plus élaborées pour assurer une meilleure compréhension et une meilleure préservation des connaissances. La technologie d’impression a permis la production et la circulation en masse des informations et des connaissances, et le développement des machines d’impression, ont conduit à l’expansion de la production des informations. Aujourd’hui, les réseaux et les technologies informatiques rendent l’information plus accessible au public et utile au-delà des restrictions de temps et d’espace qui s’imposent aux documents imprimés. Du point de vue historique, cependant, l’invention de l’imprimerie, en particulier l’impression avec des types métalliques mobiles, est particulièrement remarquable car elle a conduit à la reproduction en masse des connaissances et à la communication de masse pour la première fois dans l’histoire culturelle humaine, et son impact se poursuit encore aujourd’hui.

Références

  • Lee Heejae (2005), History and Culture of Information Media, Booktopia.
  • Lee Hea Eun (1996), Study on the Circulation and Dissemination of Joseon Literature, Sookmyung Women’s University, thèse de Master.
  • Dominique Barjot (2015), World Cultural Heritage Jikji-the Meaning as the World’s First Printed Book, Jikji the Great Creativity, Cheongju Early Printing Museum, 197-213.
  • Elizabeth L. Eisenstein, traduite par Jeon Yeongpyo (2008), The Printing Press as an Agent of Change. Communication Books.
페이지 상단으로 이동